Est-ce que les polyamoureux sont plus épanouis sexuellement? Partie 1/3

Est-ce que les polyamoureux sont plus épanouis sexuellement? Partie 1/3

Rencontre avec
Catherine Maher-Paquet

C’est dans une ambiance feutrée, verre de vin à la maison, que Catherine et moi, amies de longue date, nous nous sommes jasées en toute simplicité, en compagnie de nos amoureux respectifs, non loin de nous.

Rencontre avec Catherine Maher-Paquet

C’est dans une ambiance feutrée, verre de vin à la maison, que Catherine et moi, amies de longue date, nous nous sommes jasées en toute simplicité, en compagnie de nos amoureux respectifs, non loin de nous.

Je laisse le soin à Catherine de se présenter.

Catherine : Je m’appelle Catherine, je suis une femme avant tout. Je suis un être spirituel, libre dans l’univers (rire). Je suis une maman de 4 enfants à moi et belle-maman de la fille de mon mari [Pierre-Yves]. Je suis mariée [depuis 7 ans], je suis infirmière auxiliaire et en ce moment, je suis en train de suivre une formation pour devenir prof de yoga avec mon mari. C’est un parcours de 6 mois. J’essaie de tout mettre ça ensemble! Je suis aussi co-responsable d’un groupe d’achat zéro déchets dans ma région, donc je suis impliquée dans ma communauté, ainsi qu’avec mes amis. Je suis polyamoureuse aussi. Je suis « queer ». Dans le fond, ce que j’aime j’aime, c’est ça que c’est.

Can you define queer?
C. : « Queer » c’est quand que ça se tient dans aucune boîte. Je ne me définis pas juste à être soit aux femmes, soit aux hommes. Quand je suis en amour avec quelqu’un, je suis en amour avec quelqu’un. On pourrait dire pansexuelle aussi. Bisexuelle pour moi, c’est 50/50 [dévoué]. Je trouve que « queer » amène un peu plus de fluidité.

Tu aimes l’être!

La place que prend le sexe dans la vie

Comment fais-tu pour jumeler ton intimité de couple et ta famille?
C. : Souvent, c’est un « spur of the moment »[1]. Aujourd’hui, je suis allée acheter une bouteille de vin et ce soir, on sait qu’on va passer du temps de couple ensemble. C’est souvent durant le jour qu’on a le temps, parce que moi je suis infirmière et je n’ai pas le même horaire que les enfants. Pierre-Yves est à la maison aussi. Ça nous permet d’être un peu plus intime tu sais.

Est-ce que tu t’empêches d’avoir du temps sexuel de couple quand tes enfants sont autour?
C. : (De façon très spontanée) Non (rire). Même que des fois, je me demande s’ils nous ont entendu. Parce que les filles des fois, je sais qu’elles se couchent tard, si on ne leur dit pas, elles sont debout jusqu’à minuit.

Je vois souvent des mamans sur les groupes qui demandent aux autres mamans comment faites-vous pour faire l’amour avec ton chum quand les enfants sont là et ça me surprend toujours parce que je crois que quand tu es épanouie sexuellement, la question ne se pose même pas.
C. : Moi je pense que souvent, ces femmes-là sont gênées d’être dans leur corps, elles se créent des barrières : « ah les petits nous entendent ». Les enfants ne savent même pas « c’est quoi » avant l’âge de 12 ans environ. Même quand on faisait du cododo, le bébé dort! (Ironiquement, les grands enfants de Catherine et Pierre-Yves se lèvent)

Comment décrirais-tu ta relation avec ton merveilleux mari?
C. : Hum (grand moment de réflexion) Il faut que j’y pense à celle-là. Est-ce qu’on peut mettre des mots là-dessus? Il n’y a pas grand-chose qui peut décrire notre relation à moi et Pierre-Yves. Je pense que Pierre-Yves et moi on fait beaucoup de choses ensembles, en communion ensemble, on est dévoués l’un à l’autre, mais dans notre indépendance aussi. Je lui fais confiance. C’est quelque chose sur laquelle je dois travailler dessus encore aujourd’hui. Dans le fond, la confiance se bâtit, c’est des petits challenges. Je suis quasiment rendue à 90% à passer par-dessus des petits bris de confiance. Mais ça, ça vient de moi, parce que je sais comment que lui mise beaucoup sur l’honnêteté dans la dernière année. Là c’est à moi de me guérir.

Est-ce que tu penses que tu vas vivre toute ta vie avec Pierre-Yves?
C. : Oui (sans hésitation). Absolument. Il n’y a pas de doutes là-dessus.

Comment décrirais-tu ta vie sexuelle?
C. : En ce moment? Planche. Tsé la nuit quand tu entends les criquets. (Pierre-Yves et Catherine rient). Comme ça en ce moment. Durant le temps des fêtes c’était bien. Mais je pense que c’est le retour à la routine, on est super chargés dans nos routines. Moi j’ai pas d’énergie. C’est en train de revenir. Je suis en train de fondre mon iceberg.

Do you need sex to be happy?
C. : (Sans hesitation) No. Don’t need sex. But sex is good.

Does your husband need sex to be happy?
C. : I think so (Pierre-Yves et Catherine sourient) I think sex is something important in a couple’s life. Je pense que pour être épanouis en couple, il faut qu’on aille toutes les sphères. Le toucher, la proximité, l’échange de fluide, le regard, l’énergie, tsé quand tu le sens monter en-dedans de toi, c’est important ces moments-là parce que c’est là qu’on se découvre, qu’on est capable de laisser aller la journée, le quotidien et être juste les deux. Donc c’est normal d’avoir des pauses. Moi c’est tout le temps dans le temps des fêtes et Janvier, je deviens « frette », mais je pense que c’est le manque de lumière […] Les femmes nous, on vit souvent par cycle. On a des hormones, les hommes aussi ont des hormones mais sont moins « tricky » que les nôtres.

Donc, de ce que je comprends, tu te considères épanouie sexuellement sur une base générale?
C. : Definitely.

C’est quoi pour toi l’épanouissement sexuel?
C. : C’est [ne] pas [avoir] de barrière, vivre à fond, pas « avoir nos désirs exaucés », mais on n’a pas honte de parler de ce qu’on veut. Ça c’est être épanouie. Je pense que quand qu’on est capable de mettre des mots sur des trucs dans une chambre à coucher avec notre partenaire, sans contraintes, sans [de] « ah je fais tu ça correct? C’est là que je trouve qu’on est épanouis sexuellement. Le confort, « le zing »! Le confort.

Et juste pas être gêné de demander ce que t’aimes et ce que tu veux, pas garder ça en-dedans.
C. : Oui. Et être aussi capable de parler quand on désire quelque chose d’autre ailleurs. Que tu veux vivre une expérience ailleurs. La plupart des couples sont épanouis juste avec leur partenaire qu’ils sont avec et sont juste un couple clos.

You think that’s possible?
C. : Oui je pense que c’est possible.

La question se pose [étant donné] que tu es pansexuelle. Si tu étais monogame, tu aurais juste un homme. Qu’est-ce que tu ferais si l’autre côté te manque?
C. : Tu ne serais pas monogame (rire). […] Ça demande beaucoup de travail sur soi. Tu peux choisir d’être bien avec ça et d’être épanouie pareil.

La semaine prochaine, Catherine m’explique comment elle vit le polyamour!

À suivre…


[1] Impulsion du moment

[socialpoll id="2726996"]

partages en privée

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on stumbleupon
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on stumbleupon
Share on linkedin
Share on whatsapp
Subscribe
Notify of
guest
2 Comments
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Chanel

Très intéressant comme article! J’ai bien hâte de lire les autres articles. Merci à ton invitée de s’ouvrir à nous et de partager un peu de son intimité!

Pour ce qui est du sondage à savoir si les polyamoureux sont plus épanouis que les monogames… je pense que non, pas nécessairement.
(Je suis polygame)
Je ne pense pas que ça va de soi. Une sexualité épanouie c’est tout d’abord une communication exceptionnelle, un respect absolu, et une ouverture et compréhension face à soi et son (ses) partenaire(s).
Cela étant dit… même étant dans une relation polyamoureuse, la communication et le respect peut y manquer. Autant qu’en relation monogame. Une sexualité épanouie c’est beaucoup plus que le nombre de partenaire selon moi, ou même la liberté d’aller côtoyer quelqu’un d’autre que son partenaire primaire. Je pense que c’est surtout une écoute envers soi. Si je n’écoute pas et ne respecte pas MON désir, qui le fera?

Cassy

C’est intéressant, j’ai particulièrement hâte de lire la suite 🙂 Merci du partage et de l’ouverture. En tant que poly-amoureuse, je suis heureuse qu’on puisse lire ce genre d’article.

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x

you look so young!

are you over 18?

This website contains material that may not be suitable to some viewers. By entering this site, you are acknowledging that you are at least 18 years of age, are not offended by information or images associated with nudity and sexual content. You accept full responsibility for viewing this content.