Est-ce que les polyamoureux sont plus épanouis sexuellement? Partie 2/3

Est-ce que les polyamoureux sont plus épanouis sexuellement? Partie 2/3

Rencontre avec
Catherine Maher-Paquet

Si vous n’avez pas lu la 1ere partie, simplement cliquer ici

C’est dans une ambiance feutrée, verre de vin à la maison, que Catherine et moi, amies de longue date, nous nous sommes jasées en toute simplicité, en compagnie de nos amoureux respectifs, non loin de nous.

Rencontre avec Catherine Maher-Paquet

Si vous n’avez pas lu la 1ere partie, simplement cliquer ici

C’est dans une ambiance feutrée, verre de vin à la maison, que Catherine et moi, amies de longue date, nous nous sommes jasées en toute simplicité, en compagnie de nos amoureux respectifs, non loin de nous.

Le polyamour

Donc le polyamour t’apporte quoi?
C. : Le polyamour m’a apporté beaucoup d’ouverture, beaucoup de travail sur soi. Il y a beaucoup de choses qui sont venues me chicoter en-dedans de moi, mais je voulais le vivre pareil parce que j’ai grandi énormément là-dedans et je grandis encore aujourd’hui […] et je pense que ça t’apporte une autre dimension humaine envers les gens. Moi le polyamour, ça m’a montré à être indépendante et moins dépendante affective. Oui Oui. Que les petits sentiments de jalousie, ça vient de nous, ça vient pas d’ailleurs, y a qqch en-dedans qui travaille. T’as bien beau avoir confiance et tout, mais des fois la jalousie peut venir cogner à la porte.

I would say that you can apply that in [every] spheres.  Dans toutes les sphères de ta vie, tu peux être jaloux. Je trouve qu’en étant polyamoureux, ça t’enlève cette jalousie-là que [tu peux] parfois [avoir]. Ça te fait plus prendre conscience.
C. : Ma relation avec Pierre-Yves n’est pas la même qu’avec mon autre partenaire. Tu sais, j’allais chez eux pi lui a comme un « hot tub » à l’extérieur de sa maison, il est tout seul il n’a pas d’enfants, il est vasectomisé. Pas d’enfants et vasectomisé! Je pense que c’était comme un havre de paix aller chez eux, partager un « drink », tu décroche.

Est-ce que tu as eu à aborder le sujet du désir avec tes enfants?
C. : J’en ai parlé déjà. On en parle par bout. Je viens juste d’en parler tantôt…

Je vais te dire ou je veux en venir avec ça. Je trouve qu’on aborde beaucoup le consentement, le « safesex[1] », l’importance de se protéger, l’importance de demander, mais on aborde très rarement le désir avec nos enfants. Comment reconnaître le désir, comment c’est important pas juste d’aimer, mais de désirer.
C. : Non ça je ne l’ai pas abordé. Même avec Annie [adolescente] je ne l’ai pas abordé.

Parce que tu n’y as pas pensé?
C. : Non je n’y ai pas pensé. Mais tu sais « ah quand t’es intéressé dans un gars, c’est sûr et certain vous allez avoir un moment d’intimité… », ces choses-là, mais non je n’ai pas abordé le désir.

But love is not desire.
C. : No.

Comment as-tu abordé le sujet du polyamour avec tes enfants?
C. : On a eu des discussions avec eux-autres. Je pense qu’on les a assis, moi et Pierre-Yves, et on leur a dit qu’on avait une blonde (elle demande à PY si c’est exact). On était super ouvert avec [eux]. Et les enfants étaient comme ok. Mais les enfants connaissaient déjà Chantal et aimaient déjà Chantal. Et Chantal est spéciale, elle est colorée.

Chantal c’est votre première blonde?
C. : Oui. Ça a été super facile et Annie n’a pas même pas été « awkward » ou rien. Annie est en amour « tight » avec Chantal, elle l’aime au bout. Elle aimerait être comme elle plus tard, dans un certain sens. Un moment donné, elle voulait être tatoueuse comme Chantal. Et tu sais, Chantal était bonne avec Annie. Donc ça n’a pas été quelque chose de gênant. Et même quand que Annie avait son « chum », au début son « chum » était déjà dans le portrait et y a pas eu de gêne « pantoute ». C’était comme normal. Il arrivait à la maison, Chantal était là et c’était comme normal. Je pense que le plus que tu fais une grosse faire avec, plus que ça a l’air étrange. On a été comme : « ok this is our girl, she’s sleeping over tonight ». « Ah ok ». On s’est acheté un lit king.

Pourquoi es-tu devenue polyamoureuse? Comment ça s’est passé?
C. : Dans un temps de « fredeur[2] » je pense (rire). Non mais moi j’ai toujours eu une attirance vers les femmes. J’avais besoin de vivre quelque chose de différent. Pi moi j’ai toujours eu un côté kinky, fétiche. Pi j’avais besoin de vivre ça. J’avais besoin de quelque chose de différent. Je voulais vivre une autre relation parce que je voulais rester avec Pierre-Yves et […] je suis arrivée au polyamour parce que j’avais besoin de quelque chose d’autre avec une autre personne. Les deux, on a eu Chantal en même temps.

Est-ce que ça a été bien reçu par Pierre-Yves?
Pierre-Yves : Allo Justine. La question est [donc] : Comment est-ce que la proposition de rentrer dans le polyamour a été reçue? Avec beaucoup de difficulté au début. Ça vient de ben des places dans le fond. Je pense que moi je suis de nature plus romantique. Je ne fais pas l’expérience de […] ces moments-là un peu plus froids. C’était dans l’une de ces périodes-là. Je me rappelle, elle m’avait amené manger à notre restaurant favori et elle avait commencé à m’en parler. Pi au début, « pouette » (Catherine s’excuse en riant). Y a des choses là-dedans qui [m’ont dérangé] qui viennent de moi. Pi Catherine l’a très bien dit tantôt. Le polyamour te fait travailler sur toi-même. Parce que je ne lui appartiens pas et elle ne m’appartient pas. Donc, ça implique que quand tu as des « triggers[3] » qui arrivent, il faut que tu les règles toi-même. Et quand que j’ai « bucké[4] » là-dessus, c’est à cause que c’est le genre d’affaire lancinant, le genre d’affaires qui traînent. Catherine, je la trouve tellement cool pi tellement « awesome » pi tellement comme sur un piédestal que moi tout de suite, mon cerveau a essayé de me dire : « Ouin mais elle, elle va se trouver tous les « chums » qu’elle veut et toutes les blondes qu’elle veut et toi tu vas juste rester en arrière et tu vas subir tout ça tsé. » Ce qui n’est jamais arrivé finalement.

C. : Bien, au début, c’était difficile pour toi. Au début, c’était très difficile pour lui de trouver. Moi, […] je suis une femme, donc j’avais des demandes partout, de gauche à droite.

PY. : Je veux pas généraliser ou faire de sexisme, mais un gars qui se présente sur un site de rencontre comme polyamoureux, bien, il y a moins de demandes qu’une femme qui dit je suis polyamoureuse.

C. : La plupart sont comme : « Oh I can get into your pants cause you look like someone who fucks everybody ».

Les gens pensent que les polyamoureux, tout ce qu’ils font c’est des orgies. Donc j’imagine que pour un homme c’est encore pire.
C. : Y a beaucoup de femmes polyamoureuses donc ça n’a juste pas été difficile de ce côté-là. J’en ai jasé plusieurs. Ça n’a juste pas été concluant. Mais la plupart du temps, c’est moi qui ai mis les bâtons dans les roues qui disait : « ah non ça ne m’intéresse pas ». I’m kinda picky (rire).

PY. : Ce que j’ai remarqué sur les sites de rencontres, c’est que le monde qui sont polyamoureux, c’est décrit tout de suite en partant, dans les premières lignes du profil, je suis polyamoureux.se, je suis marié, j’ai un.e partenaire, mais oui c’est exposant en partant.

C. : On a eu des très très belles conversations avec des gens comme ça. Ça n’a peut-être pas aboutit à rien, mais juste le fait de discuter de ça avec d’autres gens de la communauté, c’est cool.

……….

La semaine prochaine prochaine, on parle d’épanouissement sexuel et de fantasmes avec Catherine!


[1] Sexe sans risques

[2] Froideur

[3] Déclencheurs

[4] Entêt

[socialpoll id="2728817"]

partages en privée

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on stumbleupon
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on stumbleupon
Share on linkedin
Share on whatsapp
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x

you look so young!

are you over 18?

This website contains material that may not be suitable to some viewers. By entering this site, you are acknowledging that you are at least 18 years of age, are not offended by information or images associated with nudity and sexual content. You accept full responsibility for viewing this content.